Église Paroissiale Sainte Florence

 

Eglise Sainte Florence

Culte Père François CAMPAGNAC
paroisseparon@yahoo.fr
Tél: 03 86 65 27 74

Historique de l'Église Sainte Florence

 

Eglise Paroissiale Sainte Florence

L'église Paroissiale de Sainte Florence appartenait autre fois à l'ancien château médiéval de Paron. Une nef formant un parallélogramme, avec chevet à trois. Le vaisseau est long de 19 mètres 60 et d'une largeur de 8 mètres 20. La hauteur de la Voûte à la Nef est de 6 mètres 90. La hauteur au sanctuaire est de 11 mètres.

Le chœur et le sanctuaire furent construits au XIII ème siècle, mais remaniés au XVIII ème. Cette partie du vaisseau était la chapelle seigneuriale qui fût donnée aux habitants de Paron par le seigneur en 1750. Le Petit clocheton en ardoise au-dessus du portail date du XVIII ème siècle.

La Nef fut construite en 1751 sur le plan d'Adenis, architecte à Sens.

Le 21 Octobre 1791 ( mille sept cent quatre vingt onze), les deux cloches ont été posées à l’église St Florence de PARON dans le cloché.

L’une s’appelle ANTOINETTE , la plus grosse, elle vient de la paroisse de St Pregt de Sens. L’autre, plus petite, appelée ROCHETTE,  vient de St Pierre le Rond de Sens. Avant, une seule cloche était installée à PARON. Comme elle dépérissait par les anses qui étaient en partie usées, elle a été échangée pour une du même poids, l’autre a été accordée à la paroisse pour remplacer celle qui était autrefois à la chapelle de St Bond, tous les supérieurs avaient donnés leurs avals aux paroissiens ayant toujours eu des prétentions sur cette cloche.   

Cette belle croix, parfaitement conservée, se trouvait autrefois sur les bords de l'Yonne au pied de la montagne de Saint bond, à l'endroit où Arnuphe, qui fut archevêque de Sens vers 650, avait, pendant son court pontificat, fondé un monastère de religieuses, sous l'invocation de Saint Médard.

Ce monastère, dans lequel le fondateur voulut être enterré, fut, paraît-il, détruit par les Normands et ne se releva jamais de ses ruines. Mais, en 1532, quelques prêtes sénonais, désireux de rappeler ce souvenir de l'histoire religieuse de leur ville, érigèrent une croix sur l'emplacement de l'ancien monastère de saint Médard. Chaque année, le chapitre de Sens, à la procession des Rogations, en se rendant de l'église de Saint Bond à celle de Saint Martin faisait une station devant cette croix. Le préchantre y chantait trois fois : " Saint Médard, ora pro nobis". et l'on croyait communément que pour cette courte prière on lui donnait dix écus ou une vache à son choix.


Extrait de "inscription de l'ancien diocèse de Sens"

Quia in loco fundatum fuit monasterium

In honore sancti Medardi, à barbaris nationibus olim

Destructum, idéo in memoriam Passionis Domini quidam

Presbyteri, devotione moti, hanc crucem adificaverunt.

Anno MDXXXII

Croix